Un Petit Garçon Choisit Le Chiot Malformé De La Portée. Son Explication? On A Sorti Nos Mouchoirs.

Crédit photo : Andrea Schaffer
Crédit photo : Andrea Schaffer

Lorsqu’un petit garçon croise le chemin d’un chiot malformé, c’est le coup de foudre : l’adoption est immédiate! Le fermier, ex-propriétaire du chiot, finit par le lui céder gratuitement pour la raison avancée par le garçonnet. Une histoire très émouvante qui nous rappelle qu’aimer n’a pas de prix. Son auteur, bien qu’étant inconnu, nous plonge au cœur de cette scène très poignante :

« Un fermier avait des chiots à vendre. Il avait donc peint un écriteau pour mettre en vente ces derniers, et avait entrepris de le clouer sur la clôture de son jardin. Mais alors qu’il finissait son ouvrage, il sentit que l’on tirait sur sa salopette. Il baissa aussitôt les yeux, pour découvrir ceux d’un petit garçon. »

« Monsieur », demanda ce dernier, « je voudrais acheter l’un de vos chiots. »

Crédit photo : Andrea Schaffer

« Et bien, mon gars », répondit le fermier en essuyant la sueur qui coulait sur sa nuque, « ces chiots ont d’excellents parents, et ils coûtent assez cher. »

Le petit garçon baissa la tête, dépité. Fouillant dans sa poche, il sortit alors une poignée de piécettes, qu’il tendit au fermier.

« J’ai 39 cents. Est-ce que c’est suffisant pour les voir ? »

« Bien sûr », répondit le fermier. Et il émit alors un sifflement. « Allez, viens, Dolly ! » appela-t-il alors.

Immédiatement, Dolly sortit en courant de sa niche, accompagnée par quatre petites boules de poils. Le petit garçon se colla aussitôt à la clôture métallique. Dans ses yeux, on pouvait voir une lueur ravie. Mais alors que les chiens s’approchaient de la clôture, le garçon remarqua que quelque chose d’autre remuait dans la niche.

Lentement, une autre boule de poils apparut, nettement plus malingre. Et au lieu de courir, l’animal se laissa glisser le long de la rampe menant à la niche. Puis, d’une manière un peu maladroite, le chiot boitilla jusqu’au reste de sa famille, tentant de la rattraper.

« Je veux ce petit, là », lança alors l’enfant en montrant le chiot chétif du doigt.

Le fermier se mit à genoux près du garçon : « Mon petit, tu ne veux pas de ce chien-là. Il ne pourra jamais courir et jouer avec toi comme les autres le feraient. »

Mais sans hésiter, le garçon s’écarta de la clôture, se pencha, et remonta l’une des jambes de son pantalon. Il montra alors l’attelle métallique fixée à cette jambe et à une chaussure spécialement conçue. Puis, regardant de nouveau le fermier, il ajouta « Mais monsieur, moi non plus je ne cours pas très bien, et ce chien aura besoin de quelqu’un qui le comprenne. »

Les larmes aux yeux, le fermier se pencha, et prit le petit chiot malformé dans ses bras. Puis, le tenant délicatement, il l’offrit au petit garçon.

« Combien coûte-t-il ? » demanda ce dernier.

« Rien du tout », répondit le fermier, « l’amour, ça n’a pas de prix. »

Merci à happytoutou.com pour cette belle histoire!