Quand Cette Fillette Autiste Fait ÇA À Deux Camarades De Classe, L’Assistante Scolaire Est En Pleurs!

Source : Miriam Gwynne (Facebook)
Source : Miriam Gwynne (Facebook)

Miriam Gwynne est une maman écossaise qui élève seule ses jumeaux Naomi et Isaac, âgés de 5 ans. Ses enfants sont atteints de Trouble du Spectre Autistique (TSA), mieux connu sous l’appellation Autisme. Son petit garçon est plus atteint par ce Trouble Envahissant du Développement (TED) que sa sœur, qui devait faire sa première rentrée dans une école “classique”. C’est donc tout naturellement que Miriam appréhendait la première rentrée de Naomi. Cependant, la petite fille fit un geste incroyable que l’école s’empressa de relater à sa mère (comme le souligne le site feroce.co que l’on remercie pour la traduction française). L’histoire en elle-même est très touchante, comme vous le verrez dans les lignes qui suivent. Elle est racontée par Miriam :

…. « Un jour, lors de sa première semaine, l’assistante scolaire m’a dit que ma fille fragile, silencieuse et spéciale avait changé toute la classe sans même dire un mot.

Il se trouve qu’il y a aussi deux autres élèves dans sa classe qui sont silencieux, mais pour une tout autre raison: ils ne savent pas parler anglais. Pour plus de commodité, on a dit à ma fille de s’asseoir à côté d’eux afin que l’assistante puisse les aider tous les trois en même temps.

Source : Miriam Gwynne (Facebook)

… Alors que tous les enfants ont pris leurs crayons et leurs pinceaux, Naomi restait assise. Elle a regardé comment l’assistante bataillait pour aider les deux autres qui n’avaient pas compris la consigne. 

Alors qu’un autre enfant a distrait l’assistante, Naomi s’est levée de sa chaise et est allée vers les deux enfants. Elle a pris le pot d’eau du milieu du bureau et le leur a donné. Et en silence, elle a pris les deux enfants par la main, a pointé du doigt vers leurs noms et a montré ensuite la feuille. Puis elle a pris un crayon et a commencé à écrire tout doucement, en montrant ce que les autres étaient en train de faire. 

Elle a attendu jusqu’à ce qu’ils comprennent ce qu’elle essayait de leur dire et lentement, ils ont commencé à recopier leur nom et à dessiner. Elle les a regardés et a souri. Et c’est seulement à ce moment qu’elle est retournée s’asseoir et qu’elle a essayé d’écrire son propre nom. … ».

Comment l’assistante scolaire pouvait-elle retenir ses larmes devant un tel acte? La maîtresse était également émue par cet instant gravé à jamais dans les mémoires. Cette petite fille autiste est le symbole d’une intégration scolaire réussie en milieu ordinaire. Chapeau! De plus en plus de parents doivent se battre afin de défendre l’intérêt de l’enfant à garder le lien avec le milieu “ordinaire”. Des thérapies comportementales, dont les méthodes TEACCH et ABA, prouvent de jour en jour leur efficacité afin que l’enfant autiste soit avec les neurotypiques (les non autistes). En plus, elles font partie des thérapies comportementales préconisées par la Haute Autorité de la Santé. L’espoir fait vivre!

Source : Miriam Gwynne (Twitter)
Source : Miriam Gwynne (Twitter)